Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
BIENVENUE À GRAN CANARIA

Covid 19 à Gran Canaria - Infos pour les touristes qui nous rendent visite !
(Dernière mise à jour le 12 novembre 2020)

 

Vous projetez de visiter GRAN CANARIA prochainement, voici les dernières infos qui vous concernent !

Mises à jour des contrôles sanitaires:

 Tous les passagers internationaux sont contrôlés aux points d'entrée dans le Pays (Espagne). Ainsi, le contrôle de la température et le contrôle visuel sont maintenus de la même façon que jusqu'à présent, et le contrôle documentaire aussi; mais à partir de maintenant il sera exigé la présentation d’un test de diagnostic de l'infection active pour SARSCoV-2 avec un résultat négatif, réalisé dans les soixante-douze heures précédant l’arrivée, à tous les passagers des pays / zones à risques.

Le décret 23/2020 du 23 juin établit que les agences de voyages et les compagnies de transport aérien ou maritime et tout autre agent qui vend des billets de manière isolée ou dans le cadre d'un voyage à forfait doit informer les passagers, au début du processus de vente des billets à destination de l’Espagne, de l'obligation du voyageur de présenter le formulaire de contrôle sanitaire à l'arrivée, qui comprendra la déclaration d'avoir un test diagnostic d'infection actif pour SARSCoV-2 avec résultat négatif effectué dans les soixante-douze heures avant l'arrivée dans les pays/zones à risque.

 

 

 

Source: BOC nº 223 Boletín Oficial de Canarias – Samedi 31 octobre 2020

Situation du tourisme sur l'archipel canarien

Le tourisme est la principale activité génératrice d’emploi et de richesse aux Canaries, c’est un secteur stratégique qui impulse la croissance économique dans notre Communauté Autonome.

En 2019, l’archipel a reçu  15,11 millions de touristes. Ce secteur donne du travail à pratiquement 250.000 canariens. Cette année, les touristes étrangers ont dépensé un total de 16.278 millions d’euros aux Canaries. Ces chiffres nous montrent l’importance du tourisme comme élément de cohésion sociale et territoriale de notre Communauté Autonome. Conforme à la tendance ces dernières années, il représente 35% du PIB canarien et 40% de l’emploi total régional.

L’activité touristique de l’archipel a pourtant été interrompue par l’irruption de la COVID 19 qui depuis le 11 mars 2020 a été élevée au stade de pandémie globale par l’Organisation Mondiale de la Santé, initiant une situation d’urgence de santé publique et de crise socio-économique sans précédent.

Après le processus de désescalade et la fin de l’état d’urgence, le pays est entré dans une étape de nouvelle normalité, pendant laquelle les pouvoirs publiques et les autorités sanitaires ont continué de prendre des mesures afin de contrôler l’épidémie et freiner la contagion. Dans ce contexte ont été adoptés plusieurs textes de loi, en premier lieu, au niveau national puis ensuite au niveau de la Communauté Autonome des Canaries. Cet ensemble de mesures ont eu pour but de limiter les risques, d’ intensifier les suivis et le control de l’épidémie et de renforcer les services d’assistance de la santé publique. Elles ont permis , jusqu’à maintenant de répondre aux besoins de façons appropriée et proportionnelle pendant les différentes étapes de l’évolution de l’onde épidémique au Canaries.

Pourtant, actuellement autant en Espagne comme dans la majorité des pays européens, on enregistre une tendance ascendante du nombre de cas SARA-CoV-2. Cela se traduit, sauf aux Canaries, par une augmentation importante de l’Incidence cumulée en quatorze jours et qui place l’Espagne à la date du 22 octobre, à 349 cas pour 100.000 habitants, très au dessus des 60 cas pour 100.000 que marque la seuil de haut risque selon les critères du Centre Européen de Prévention et Control des Maladies.

Pour cette raison le Gouvernement de la Nation, à travers le Real Decreto 926/2020, du 25 octobre, declare de nouveau l’état d’urgence afin de contenir la propagation des infections causées par le SARS-CoV-2.

Dans ce contexte, nous devons considérer différentes mesures de control de transmission afin de maintenir la tendance à la baisse sur l’archipel  et éviter d’atteindre le niveau de stress qu’à expérimenté le système sanitaire durant le mois d’août passé. 

La gestion de la crise sanitaire, économique et sociale provoquée par la COVID-19 nous a montré que l’addition de plusieurs mesures permet un meilleur control de l’épidémie au lieu d’une intervention isolée. Nous avons observé que les déplacements des personnes des régions à haute incidence vers les régions à basse incidence soumet un risque élevé de diffusion géographique de la transmission du virus et qui à la fois a un impact direct sur l’activité touristique. 

L’isolement géographique des Canaries et sa condition insulaire ont permis un control d’accès de la région avantageux.

L’expérience des mois antérieurs, lors de l’application de mesures restrictives dans certains établissements et activités, nous a montré que non seulement elles ont eu un impact direct sur la réduction drastique de l’épidémie mais que aussi elles ont aidé à renforcer l’image des Canaries comme une destination touristique sûre pour la protection de la santé de ses visiteurs.

Les Canaries présentent une évolution favorable de l’épidémie avec des indicateurs qui situe l’archipel à un niveau de risque moyen, bien au-dessous du reste du territoire national. 

C’est dans ce contexte que la régulation de l’activité des hébergements touristiques devient nécessaire.

L’activité touristique aux Canaries a souffert durant les six premiers mois de 2020 un baisse importante avec l’arrivée de 2,7 millions de touristes internationaux qui représente une réduction de 58,6% par rapport aux chiffre de 2019. Aussi , les dépenses touristiques du semestre ont chuté et ont été réduites à 99,8% comparant avec le premier semestre de 2019, en mettant 50.000 postes de travail en danger.

La récupération sera lente et on attend une perte importante d’arrivée de touristes ainsi qu’une perte des revenus pour l’année en cours et une réduction drastique du PIB canarien. 

Le changement de modèle qu’ est en train d’expérimenter l’activité touristique requiert de l’intervention des politiques publiques en matière de tourisme spécialement dans notre communauté autonome. 

Le Gouvernement des Canaries a manifesté son engagement pour maintenir les commerces et les postes de travail du secteur touristique et le besoin urgent de les réactiver. Plusieurs plans stratégiques ont été mis en place pour impulser l’activité du secteur touristique (Plan Reactiva Canarias, Laboratorio Global de Seguridad Turística, Proyecto Canarias Fortaleza).

 

 

 

29 OCTOBRE 2020 – DÉCRET LOI 17/2020 CONCERNANT L’ACCÈS AUX ÉTABLISSEMENTS DE LOGEMENT TOURISTIQUES

Article unique : conditions d’accès aux établissements de logement touristiques de la Communauté Autonome des Canaries pendant la pandémie du Covid-19

1/ Pour accéder aux établissements de logement touristiques (ELT), tout usager de plus de 6 ans et ne provenant pas du territoire de la Communauté Autonome des Canaries (CAC) doit passer au maximum 72 heures avant son arrivé un test de diagnostic prouvant qu’il est négatif Covid-19 (TEST).

2/ Les ELT informeront les futurs usagers, avant la formalisation du la réservation, de l’obligation de passer un tel TEST

3/ Ne sont pas tenus à cette obligation les résidents de la CAC qui devront cependant déclarer sur l’honneur qu’ils non pas séjourné hors du territoire de la CAC dans les 15 jours précédant leur arrivée au logement et que, de plus, ils n’ont pas présenté, pendant cette période, de symptômes de Covid-19.

Ne sont pas tenus non plus à cette obligation des non-résidents prouvant grâce à leur document de voyage qu’ils ont passé les 15 derniers jours sur le territoire de la CAC et déclarant sur l’honneur n’avoir pas présenté de symptômes pendant cette période.

4/ Les dispositions des articles 1 et 3 ci-dessus pourront être modifiées en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique dans les pays d’origine ou dans la CAC.

5/ Au moment de la réservation ou de la signature du contrat de services, le client devra accepter la condition d’accès citée précédemment. 

6/ L’ELT refusera l’accès aux personnes ne présentant pas de résultat de TEST négatif. Cependant, il devra informer ces personnes du lieu le plus proche où se soumettre à ce test ou offrir la possibilité de se faire tester dans l’ELT aux frais du client.

Exceptionnellement, si le client se montre disposé à réaliser ce test, l’ELT pourra autoriser l’accès au logement le temps nécessaire à la réalisation du TEST et à l’obtention du résultat. Dans ce cas, le client ne pourra pas quitter sa chambre sauf pour réaliser le TEST et récupérer le résultat.

7/ Chaque ELT devra disposer à la réception – au moins dans 5 langues de la Communauté européenne – des panneaux d’information relatives aux conditions d’accès au logement.

8/ Le client devra présenter et déposer à son arrivée à l’ELT un document – papier ou format digital – dans lequel figureront : la date et l’heure du passage du test, l’identité de la personne physique l’ayant passé, les données du laboratoire agréé ainsi que le résultat  négatif.

9/ Dans un délai maximum de 48 heures avant le départ, les ELT informeront les clients dont la destination d’origine/suivante exige soit un test négatif soit une quarantaine de l’endroit où passer un tel test correspondant aux exigences du pays dans lequel ils retournent/se rendent.

10/ Les ELT devront conserver et tenir à disposition des autorités sanitaires de la CAC les documents concernant le TEST dans le respect des règles liées aux données personnelles.

11/ Avant la finalisation de la réservation, les clients devront être informés par les ELT qu’ils devront télécharger et maintenir activée pendant leur séjours et pendant 15 jour après leur départ l’application mobile RADAR COVID. Les ELT devront disposer à la réception – au moins dans 5 langues de la Communauté européenne – des panneaux d’information relatives à cette obligation.

12/ Les conditions d’accès au ELT resteront en vigueur jusqu’à ce qu’elles soient déclarées non nécessaires par le Gouvernement des Canaries et / ou remplacées par de nouvelles dispositions.

Disposition transitoire unique : 

La présentation d’un TEST rendue obligatoire par les articles 1 et 3 de ce décret-loi sera exigible 10 jours ouvrables suivant la publication au Bulletin Officiel (c-à-d à partir du jeudi 12 novembre 2020)

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus